Hitman : réveillez l’assassin qui dort en vous !

Connu depuis son apparition dans Hitman : Tueur à gages, l’agent 47 a marqué les jeux d’infiltration des années 2000. Son développer – IO Interactive – a créé un personnage avec une identité propre : celui d’un tueur d’élite capable de réussir la moindre mission. Sang-froid, rigueur, capacité à tromper l’ennemi, tireur habile, rien ne peut faire peur à l’agent 47. Hitman est sorti en 2016, premier jeu d’une nouvelle trilogie complétée par Hitman 2 paru en 2018 et qui se terminera par Hitman 3 prévu pour début 2021. Mais l’agent 47 est-il toujours à la hauteur de sa réputation ? C’est ce que nous allons voir. Préparez-vous, le spectacle avec l’homme-tueur chauve ne fait que commencer !

Les images illustrant le test du jeu viennent directement de captures d’écran Stadia, le jeu tournant en 1080p et étant joué sur Chromecast Ultra, PC et smartphone avec la manette et une connexion VDSL/4G.

Une histoire intéressante mais qui manque de profondeur

Dès le début du jeu, nous sommes plongés dans l’intrigue principale. L’ICA est l’agence pour laquelle l’agent 47 travaille. Au cours de nos aventures en sa compagnie, on se rend compte que l’ICA est confrontée à de nouveaux ennemis aux desseins plus sombres. Ils cherchent en effet à dominer le monde. Providence contre l’ICA. Un beau combat dans lequel l’agent 47 joue un rôle majeur. Cependant, on regrette que le scénario principal soit aussi peu développé. Nous n’avons droit qu’à une ou deux cinématiques avant et après chaque mission, puis on repart vers une autre destination. Il n’y a pas vraiment de rappel de l’histoire lorsque nous sommes en mission si ce n’est les cibles que vous devez tuer en elles-même.

Un voyage à travers le monde

Dans Hitman, vous aurez l’occasion de voyager en France, en Italie, au Maroc, en Indonésie, aux USA et même au Japon. Chaque niveau est unique en son genre. Les détails sont bien présents, les PNJs et cibles à assassiner sont habillés en fonction. D’ailleurs, vous pourrez vous déguiser en vendeur de tapis ou bien en médecin légiste… Un bel inventaire de costumes atypiques à essayer ! Et puis franchement, les décors et l’ambiance des niveaux sont maîtrisés avec brio, l’immersion est réussie !

Une re-jouabilité exemplaire ?

Chaque mission a un objectif général : tuer ou détruire une cible que ce soit un personnage ou un objet. Cependant, le jeu ne se cantonne pas uniquement à cet objectif, loin de là. Une fois que vous aurez réussi la mission une première fois, vous débloquerez de nouveaux objets, déguisements et points d’apparition. De plus, si vous prenez le temps d’écouter les conversations des PNJs, vous débloquerez des intrigues, très utiles pour vous infiltrer en suivant des instructions détaillées. Par exemple, en tuant le jardinier, vous pouvez prendre sa place et atteindre le poste de sécurité pour faire exploser la base. En jeu, si vous voulez découvrir tous les lieux, toutes les petites scènes de vie, tous les personnages et toutes les opportunités d’assassinat, il faut compter une vingtaine d’heures par niveau. De quoi tenir de nombreuses heures pour tenter le 100% surtout si vous visez l’obtention des 143 succès.

Il y a vraiment d’innombrables manières de parvenir à ses fins, c’est impressionnant. On peut par exemple trafiquer des appareils pour simuler un accident.

Un gameplay varié

Qui dit assassin, dit aussi objets à utiliser pour tuer ses cibles. Ici, vous avez une liberté totale. Essayez de faire le terroriste et de tuer la cible en plein jour et à découvert et c’est la mort assurée… Les gardes de sécurité font très mal, Hitman n’est pas un jeu de tir mais un jeu d’infiltration. Vous devez donc utiliser vos neurones pour vous équiper, trouver vos ouvertures et atteindre vos objectifs. On peut escalader les murs et gouttières, se cacher dans des armoires, planquer les cadavres dans le décor, devenir bassiste, l’agent 47 est un homme multi-facettes et vous trouverez toujours de quoi tuer votre cible de façon originale.

Vous pouvez voir vos cibles et les objets à tout moment avec votre capacité de vision qui s’avère bien utile en jeu. Une carte est aussi à votre disposition.

Hitman comprend un mode Histoire avec les différentes missions mais il y a aussi un mode de jeu intitulé Sniper Challenge. Vous devez éliminer vos cibles mais cette fois-ci, depuis un poste d’observation et équipé seulement d’un fusil sniper. Original et amusant !

Hitman reprend à la perfection l’univers de ses prédécesseurs et pour un jeu de 2016, c’est réussi. L’histoire est prenante même si on regrette qu’elle soit ne soit pas davantage développée. L’agent 47 marque par son calme, son impartialité et sa maîtrise de soi, c’est un vrai régal de jouer ce personnage. En jeu, on a l’occasion de voyager dans différentes destinations, les niveaux sont très grands, plein de costumes et d’objets à utiliser et, bien sûr, de moyens de remplir votre contrat d’assassin. Vous pourrez même vous confronter à vos amis : il y a un classement dans chaque niveau par rapport au score. Enfilez votre costume de soirée, suivez les ordres de l’ICA et c’est parti !

Au moment de l’écriture du test, Hitman est disponible gratuitement pour les joueurs Stadia Pro. Vous pouvez cliquer ici pour accéder à la fiche du jeu.

Ce contenu est cool ? Partage-le !