Destroy All Humans : Crypto est de retour pour détruire l’Humanité !

Véritables références de la fin des années 90, les aliens de Mars Attacks! ont marqué bien des générations. Mélangez une invasion extra-terrestre planétaire à une parodie des valeurs américaines de l’époque, vous avez là le portrait type de Destroy All Humans, production originale de Pandemic Studios née en 2005. Près de 15 ans plus tard, Crypto fait son grand retour dans un remake signé Black Forest Games et THQ Nordic. L’aventure est totalement remise au goût du jour du côté de ses environnements, animations et textures graphiques mais le fond est resté le même en terme d’humour et de gameplay. La recette peut-elle toujours autant fonctionner après tout ce temps ?

Une invasion en pleine Guerre Froide…

Si la recherche d’êtres vivants en dehors de la Terre vous fascine, vous avez choisi le bon endroit. A travers une ambiance Science-Fiction déjantée des années 50, on découvre Cryptosporidium 136, un clone de l’armée des Furons parti sur Terre en quête d’échantillons humains. Malheureusement, le jeune Furon s’est fait capturé par Majestic, une organisation secrète dont on sait très peu de choses. Orthopox, chef de l’armée des Furons, décide alors d’envoyer un nouveau clone enquêter sur cette affaire : Crypto 137. C’est ce nouveau-né qu’on incarnera tout au long de l’aventure,à travers une vingtaine de missions. Certes le scénario est peu efficace mais le gameplay se montre bien addictif.

Scénario cliché mais qui tient la route

Ces forces spéciales apparaissent sur le terrain en fonction du degré de destruction que vous aurez causé, un peu comme un système à la Cyberpunk 2077 ou Grand Theft Auto. En effet, plus Crypto alertera les civils, plus ceux-ci préviendront la police. Si la police n’arrive pas à vous appréhender, ce sera l’armée qui interviendra et enfin Majestic, l’organisation gouvernementale de défense contre les menaces extra-terrestres. Un groupe d’experts bien organisés dont Crypto aura parfois du mal à s’en échapper.

… Avec son humour bien décalé

Oui, on peut dire que les Furons ont choisi un moment propice pour leur invasion : la Guerre Froide. Entre accent allemand bien accentué pour les scientifiques, les soldats qui suintent le patriotisme et la haine anti-communiste, c’est une drôle d’ambiance qui règne. Et puis ne parlons pas de certains termes douteux comme la Sonde Anale ou des cinématiques qui tendent vers un sexisme très prononcé… Alors oui, c’est un humour datant du début des années 2000, mais qui aujourd’hui peut choquer. C’est un remake donc forcément le fond reste le même. Et Crypto reste attachant et vous fera sourire plus d’une fois.

Dans Destroy All Humans, tout est parodié, même la presse avec un nouveau journal à chaque début et fin de mission. La plupart montrent la censure qui était faite à l’époque par les États-Unis et qui glorifient la Guerre contre les communistes. L’effet escompté est là, on se rend vite compte de la supercherie !

Belle parodie de la presse de l’époque

Crypto est prêt pour le prochain Mars Attacks !

Profondément peu subtil à cause de son gameplay très bourrin, Destroy All Humans parvient à apporter un peu de diversité côté armes et pouvoirs de Crypto. En dehors des phases de combat, vous pourrez jouer les agents infiltrés en prenant l’apparence d’un être humain via le Holo-Blob. Vous pouvez littéralement prendre l’apparence de n’importe qui, même si au final le nombre d’archétypes humains se ressemblent tous. Certaines missions vous demanderont d’être discret, d’autres vous demanderont de répandre le chaos. Crypto pourra aussi donner des ordres à des humains, de quoi avoir quelques situations inédites. Défi réussi pour THQ Nordic, il est rare de s’ennuyer !

L’arsenal technologique de Crypto est varié : du blaster carbonisateur en passant par le lance-grenades quantique, ou par la sonde anale… En manque de munitions ? Prenez un élément du décor comme une poubelle et transformez-la en munitions, c’est beau le recyclage ! En plus d’armes, Crypto peut manier la télékinésie, ce qui permet d’envoyer valser chars, robots et militaires. Bref, Crypto a un inventaire suffisamment diversifié pour éviter de s’ennuyer pendant son invasion de la planète Terre.

Arsenal technologique à la hauteur de Crypto

TOUT DETRUIRE sur son passage !

Un arsenal bien garni est une chose, les utiliser en est une autre. Comme son nom l’indique, Destroy All Humans vous demandera très peu de réflexion, la moitié du temps le gameplay se limite dans l’ensemble à de la destruction pure et simple. Alors oui, c’est très vite addictif : on adore réduire les bases militaires et habitations humaines en cendres ! Les explosions et animations d’armes sont très bien réalisées, le moteur Unreal Engine tient le coup, vous pouvez tout détruire sans la moindre difficulté. Que ce soit un immense bâtiment ou une petite maisonnette, rien ne pourra vous échapper.

Les phases de gameplay en soucoupe volante sont funs et très simples à prendre en main. Diverses armes ajouteront un peu plus de piment à vos séances de destruction massive : le Rayon Laser (effets de feu : classique et efficace), le système à Ondes de Choc (peu efficace, demande beaucoup de recharges) et le Déconstructeur Quantique (le nec plus ultra mais dommage, munitions limitées). On a cependant trouvé qu’elles peuvent manquer parfois de précision, notamment au début lorsqu’on a uniquement le Rayon Laser, difficile d’arriver à être précis. Bien sûr, comme les armes à main de Crypto, vous pouvez les améliorer pour bénéficier d’avantages supplémentaires lorsque vous les utiliserez.

Décimer les rangs de l’US Army grâce à votre soucoupe volante

ON A AIMÉ
+ Crypto et son humour souvent décalé, un vrai régal !
+ Remake réussi graphiquement, temps de chargement rapides…
+ Gameplay fun et addictif : à pied ou en soucoupe volante
+ Améliorations en tout genre pour toujours plus de destruction
+ Présence de bonus (skins, artworks et images du jeu original)

ON A MOINS AIMÉ
Déséquilibre entre chaque mission : durée, difficulté…
Aventure plutôt courte dans l’ensemble

Peut-être pas au goût de tous par son humour très décalé, ce remake du Destroy All Humans! de 2005 est une bonne surprise. Vous apprécierez le travail de Black Forest Games, aussi bien en terme de jouabilité qu’en performances graphiques. Ceci dit, Destroy All Humans a conservé les mêmes défauts que l’original. Comptez sur un peu moins de huit heures pour voir le bout de l’aventure principale, un peu plus si vous décidez d’explorer et de faire les missions annexes. On a trouvé chaque mission inégal : certaines sont longues et difficiles, d’autres se font en moins de deux minutes, même si cela fera plaisir à ceux qui cherchent de courtes sessions pour s’amuser. Oui, on prend beaucoup de plaisir à s’infiltrer, nous déguiser en humain ou bien sûr répandre la destruction derrière nous, le gameplay est très addictif. Crypto et Orthopox réussissent à nous plonger dans l’univers SF des années 50, à travers une immense parodie de la Guerre Froide réaliste dans les moindres détails, et plus qu’hilarante… Rejoignez donc la fabuleuse armée des Furons, l’invasion de la planète Terre n’attend que vous !

Retrouvez l’avis de TCN06300 ou nos lives Découverte du jeu sur notre chaîne YouTube !

Ce contenu est cool ? Partage-le !