FIFA 22 : une expérience « next-gen » plutôt bluffante, sans faute et à domicile

Près de six mois après l’arrivée de FIFA 21 sur la plateforme de cloud-gaming de Google, le nouvel opus de la franchise débarque cette fois-ci le 1er octobre sur Stadia en même temps que les autres plateformes. Avec l’arrivée de Lionel Messi au Paris Saint-Germain, le club est clairement l’une des équipes les plus emblématiques au monde. C’est donc naturellement – non par coïncidence ? – que FIFA 22 porte les couleurs de la star française : Mbappé. Par ailleurs, FIFA 22, l’une des licences les plus connues de l’industrie du jeu vidéo et en particulier dans les jeux de sports, prend un tournant plutôt important. On parle ici de l’HyperMotion, une profonde transformation du système de capture et modélisation des mouvements des joueurs, disponible exclusivement sur les plateformes de dernière génération c’est-à-dire sur Stadia, PS5 et Xbox Series. EA promet que cette technologie apporte encore plus de réalisme et d’authenticité à son moteur Frostbyte. Argument marketing ou fonctionnalité « next-gen » vraiment marquante et innovante ? Nous avons eu la chance de pouvoir voir le résultat de nos propres yeux, manette en main. Une chose est sûre, nous sommes très loin d’être déçus !

Pour réaliser cette review, Stadia Fr a eu la chance de bénéficier d’un accès en avant-première à FIFA 22. Un immense merci à EA et Google de nous avoir donné cette opportunité !

« Paris, c’est magique » : un rêve éveillé avec une équipe de rêve

FIFA 22 n’a pas peur de froisser les anti Paris Saint-Germains : le club français est largement mis en vedette, vous ne serez pas dépaysés. En effet, ce nouvel opus de la franchise se passe en terrain connu, au Parc des Princes. Vous incarnerez un(e) joueur(euse) selon votre préférence dès l’introduction. Il/elle fait équipe avec une amie, celle-ci vous a fait connaître du manager des équipes du club PSG. Ainsi, vous entrez dans l’une des équipes les plus connues au monde : à vous de montrer qui est le boss ! Lors de votre arrivée, vous rencontrerez non seulement Thierry Henry, qui va vous guider pendant l’entraînement, mais aussi Mbappé et même Neymar Jr. Oui, le trio d’attaquant Mbappé / Messi / Neymar constitue le cœur d’attaque de l’équipe. Attention à la prise de tête quand vous jouez un match amical avec vos amis !

FIFA 22, Paris mis à l’honneur

Alors, nouvel opus oblige, il y a quelques changements au niveau des équipes et sur la note qu’a chaque joueur (score et étoile). Par exemple, il est important de remarquer EA Sports a enlevé 18 équipes internationales (dans les équipes féminines, il y a le Japon) en plus du maillot et écusson officiel de plusieurs équipes comme l’AS Roma, la Juventus, l’Atalanta et la Lazio Rome. Notez aussi un changement majeur de FIFA 22 : seul Hervé Mathoux commente les matchs. Oui, son duo avec Pierre Mènes fait parti du passé désormais puisque l’animateur / journaliste sportif s’est vu retiré son partenariat avec EA France en raison de propos sexistes tenus. Qui le remplacera pour FIFA 23 ? Surprenant au début, on s’y fait assez vite : on sent que de nouvelles mimiques et expressions ont été ajoutées pour compenser ce manque.

Qualité quasi-irréprochable, expérience 99,99% « next-gen »

Très mis en avant par les équipes de communication d’EA Sports et très souvent relayé par les réseaux officiels Google Stadia, l’HyperMotion est LA grosse nouveauté de ce FIFA 22. Exclusivement disponible sur PS5, Series et Stadia (au grand daim des joueurs PC), il s’agit d’une refonte complète du système de prises de mouvements des joueurs. Au lieu d’enregistrer uniformément les mouvements, les équipes techniques d’EA ont opté désormais pour l’enregistrement de mouvements via des centaines de capteurs et de caméras directement sur des terrains de football, pour chacun des 11 joueurs des deux équipes sur le terrain. Authenticité et réalisme, est-ce là la direction que veut prendre EA pour la licence FIFA ? L’HyperMotion deviendra t-il la nouvelle norme ? En tout cas c’est techniquement réussi ! C’est même flagrant quand on passe de FIFA 21 à FIFA 22 et vice-versa. Flagrant en quoi ? Par exemple, les animations de frappe, de passe et contrôle de balle au pied sont bien plus fluides, de même pour l’immanquable séance de tirs au but : le gardien paraît bien plus vivant dans ses mouvements… Voyez par vous-même avec notre séquence de vingt minutes de gameplay (bon, soyez sympa, ne jugez pas le skill…) !

HyperMotion en action : c’est oui pour Stadia !

Même si la 4K est une des promesses de Google pour ses jeux, les relevés techniques de chez nos amis de la sphère Stadia indiquent que le flux maximum ne fournit qu’une qualité graphique proche d’un 1440p upscalé. Nous n’avons pu jouer qu’en 1080p mais nous sommes très satisfait de la qualité graphique, en plus de l’HyperMotion. Cependant, nous ne pouvons glorifier FIFA 22 : certaines animations sont parfois un peu trop vives (changement de balle au pied vraiment rapide, roulade peu réaliste à certaines victoires…). Nous avons aussi relevé quelques imperfections sur la modélisation des joueurs : ce n’est pas encore tout à fait parfait. On sent les améliorations et le soin porté par rapport à FIFA 21 mais il y a encore du travail à faire, notamment sur les animations faciales. Peut-être est-ce une question de goût ?

Une base de joueurs plutôt solide pour de l’early-access

Même si FIFA 22 n’était qu’en accès anticipé et jouable uniquement pour ceux qui ont craqué pour la version Ultimate (99.99€), nous avons relevé en moyenne 2000 à 3000 joueurs en multijoueur (mode Saison). Pas mal ! A voir ce que cela donnera quelques semaines après la sortie du jeu !

EA vulgarise toujours autant le football

L’une des plus grandes forces de FIFA repose ni plus ni moins que sur son accessibilité. On retrouve beaucoup d’explications et ce dès le début sur le fonctionnement d’un match de football. On peut choisir son niveau de jeu allant de Débutant jusqu’à Professionnel. Ainsi, le jeu s’adaptera à votre choix et vous proposera des séquences d’entraînement efficaces pour pouvoir (ré)apprendre les bases de FIFA par exemple si vous n’avez pas joué à FIFA 21 depuis plusieurs mois. Comptez sur de nombreux didacticiels !

Tutoriel d’explication des contrôles

Si cela peut paraître simple au premier abord, il s’avère vite nécessaire de faire plusieurs fois certains entraînements pour bien assimiler des mouvements qui demandent pas mal de précisions comme les passes courbées ou les tirs chargés. D’ailleurs, avant chaque match, on peut s’échauffer les poignets et reprendre rapidement ses repères grâce à des séquences rapides de tirs au but, etc. Utile !

FIFA Ultimate Team et d’autres modes toujours présents

Le tant décrié et connu mode FIFA Ultimate Team fait bel et bien parti du navire FIFA 22. On vous rappelle le principe : vous choisissez une équipe et votre adversaire aussi. Mais attention, ce n’est pas comme si vous choisissez votre club favori. C’est bien plus compliqué que cela ! Vous devez agencer vous-même les joueurs, en recruter de nouveaux, trouver les meilleures combinaisons possibles afin de maximiser vos chances de gagner tous vos matchs. Là où ce mode est très critiqué, c’est qu’il encourage fortement les micro-transactions notamment dans les fameux points FUT, nécessaires à l’obtention de nouveaux joueurs pour votre équipe. Pour dire vrai, on ne s’est pas vraiment attardé sur ce mode et ce sera peut-être le même cas pour vous : on a l’impression qu’il n’est réservé qu’à un public bien particulier – et connaisseur – de la franchise et du football en général. Cependant, on a noté dans les communiqués d’EA Sports que le système de progression de ce mode a été retravaillé. Auparavant très axé sur le skill sans le droit à l’erreur, la montée en Divisions se fait désormais via un système de checkpoints, afin d’assurer une certaine continuité dans votre progression. Sympa et bienvenue comme amélioration !

Une chose qui peut déplaire à certains c’est la refonte du mode Volta 3c3, 4c4 ou 5c5 : fini le mode Scénarisé où on pouvait progresser et affronter d’autres clubs à la manière d’un grand tournoi. C’est désormais uniquement un mode multijoueur (local ou en ligne). Dommage mais c’est compensé par des mini-modes qui font leur apparition (comme le tennis ballon, football volley en plus de pouvoirs spéciaux….). Bien sûr, d’autres modes sont toujours présents comme les Clubs Pro. Ceux-ci fonctionnement un peu sur le même principe d’affrontement que le mode FUT sauf qu’il n’y a pas de draft de joueur : vous jouez avec les équipes officielles mais ne jouez qu’un seul joueur. Avec FIFA 22, EA en a profité pour corriger et modifier les Clubs Pro avec un système d’expérience et de compétences à débloquer.

ON A AIMÉ
+ Technologie HyperMotion, 4K60 et HDR : une bonne impression de « next-gen »
+ FIFA 22 et la magie du Paris Saint-Germain : ici, c’est vraiment Paris !
+ Introduction plutôt originale et qui plante le décor d’entrée de jeu
+ Toutes les bases et mécaniques très détaillées : le football n’a jamais été aussi accessible !
+ Quelques bonnes améliorations sur les modes FUT, Volta et Clubs Pro…

ON A MOINS AIMÉ
Des animations faciales qui peuvent toujours s’améliorer
Toujours pas de crossplay (mais déjà une bonne base multijoueur !)

Amoureux du ballon rond ou non, l’expérience FIFA 22 sur Stadia ne laissera personne de marbre. De part sa qualité technique presque irréprochable jusqu’à une amélioration – certes pas totalement parfaite – des modes de jeu et fonctionnalités du nouvel opus de la série par rapport à ses prédécesseurs, FIFA 22 est le jeu « next-gen » qui mettra tout le monde d’accord : technologie HyperMotion pour plus de mouvements réalistes, 4K, 60 FPS et HDR. Comme chaque année, les équipes sont mises à jour : on prend beaucoup de plaisir à retrouver dès l’introduction le Paris Saint-Germain et ses nouvelles icônes comme le mythique Lionel Messi. Notez aussi la présence du mode FIFA Ultimate Team, qui pourra faire plaisir à certains et donner de l’urticaire à d’autres… En somme, FIFA 22 ne révolutionne clairement pas la franchise mais apporte suffisamment de nouveautés pour qu’on prenne la peine de s’y intéresser, aussi bien pour les nouveaux joueurs que pour les habitués de la licence. Là où craquer pour la version « next-gen » Stadia peut être intéressant, c’est de pouvoir y jouer n’importe où, n’importe quand, avec vos amis, votre famille sur n’importe quel écran que vous possédez déjà. Sans être obligé d’acheter une PS5 / Xbox Series. Bref, à notre sens, FIFA 22 sur Stadia c’est du « Powered by Football » qui a largement tous les arguments en sa faveur pour convaincre.

IMPORTANT : Avant de craquer pour FIFA 22, prenez connaissance de cette belle offre ! Jusqu’au 11 octobre, un pack Stadia Premiere est offert pour tout achat de 59.99€ minimum.

Ce contenu est cool ? Partage-le !