Watch Dogs 2 : du hacking sans prise de tête dans la ville colorée de San Francisco

Loin des aspects dramatiques et thématiques sombres d’Aiden Pearce dans Watch Dogs premier du nom, Ubisoft revient à la charge pour développer davantage l’univers de la saga. En effet, Watch Dogs 2 met en avant des protagonistes hackers de chez DedSec en guerre contre Blume, une puissante organisation qui cherchent à contrôler les populations par la technologie. En quelque sorte, Watch Dogs 2 a contribué à améliorer le style de la licence pour faire de Watch Dogs : Legion l’ambitieux GTA-like qu’il est devenu. A travers les yeux de Marcus Holloway, vous pourrez parcourir l’immense baie de San Francisco seul ou avec vos amis, sur terre, dans les airs ou par la mer. Scénario intéressant, multiples activités en tout genre, magnifique monde ouvert … Le pari est-il réussi pour Ubisoft ?

Côté performances, Watch Dogs 2 est un bon portage sur Stadia. A la différence de Watch Dogs Legion, Ubisoft propose du 60 FPS en 1080p et jusqu’à de la 4K mais en 30 FPS. Les temps de chargements sont rapides et les distances d’affichage assez bonnes : bien joué Ubisoft !

Marcus et Wrench, la naissance du duo « rois de la détente »

Watch Dogs 2 repose essentiellement sur un fond hipster-geek qui se prête à l’humour. Marcus Holloway, personnage phrase de ce deuxième Watch Dogs, réussit à réaliser son rêve : rejoindre DedSec. Cependant, l’aventure n’est pas linéaire de part toutes les péripéties que la bande de hackers rencontre. Mais tout va bien ! Ils sont cools, relax et nous le font savoir… Les mimiques et dialogues gravitent autour d’un style haut en couleur, même en terme d’insultes… Cette ambiance n’est pas au goût de tous et peut déplaire aux grands fans de l’univers sombre d’Aiden Pearce de Watch Dogs 1. De notre côté, on a apprécié le côté décalé du jeu : les scénaristes ont multiplié les références et parodies toutes aussi délicieuses les unes que les autres rien que par le nom de certains membres de chez DedSec (Google, Ubisoft…) ou encore certaines missions de la Silicon Valley par exemple.

Wallpaper ID: 60447 / watch dogs 2, games, 2016 games, pc games, xbox  games, ps games, 4k
DedSec : une belle famille !

Dans le fond, Blume n’est pas une menace à prendre à la légère. Marcus en fait les frais dès les début de l’aventure, à vous de découvrir le moyen d’arrêter les conspirations de la multinationale ! D’autres missions exclusives développeront vos connaissances de Blume via le Season Pass, dans la version Ubisoft+ ou si vous prenez l’édition Ultimate (en plus de véhicules, vêtements et armes bonus).

La baie de San Francisco brille de mille feux

Oubliez le côté sombre de Chicago, San Francisco est le portrait inverse de ce qu’a peint Aiden Pearce dans Watch Dogs 1. La ville se veut toujours aussi GTA-like et immense façon « open-world made by Ubisoft » : un véritable bac à sable à parcourir en long, large et travers ! Chacune de vos sessions vous réservera des surprises comme des affrontements de gangs, des livraisons hautement sécurisées que vous pouvez intercepter, des PNJs qui se débattent entre eux… En bref, l’univers de San Francisco est une très belle réussite où chacune de vos actions / activités vous rapportera des followers pour faire connaître DedSec au plus de monde possible, un peu le même système que The Crew 2. Courses de bateaux, de drones, de quads ou de voitures s’ajoutent aux services de taxis « Uber » qui permettent de souffler un peu face aux missions du scénario.

San Francisco : quelle ville !

Là où le premier Watch Dogs ne permet que de scanner les appareils connectés, Watch Dogs 2 a fait un petit bond en terme de reconnaissance d’environnements. Le scan Réalité Augmentée colore l’écran « façon bit » afin de mieux repérer vos cibles et autres objets d’intérêt. Assez utile et bien pensé pour s’orienter dans San Francisco, Ubisoft a d’ailleurs repris cet outil au détail près dans Watch Dogs Legion. Votre téléphone portable vous permettra aussi de lancer des activités, checker vos missions et utiliser la carte dont on note une grande inspiration – voulue, on le sent ! – à Google Maps ou Street View.

CTOS 2.0 nous voilà !

Gadgets, armes, véhicules : choisissez quel hacker devenir

On ne vous fait pas l’affront de vous parler des cosmétiques tellement c’est chose courante chez Ubisoft : vous pourrez bel et bien personnaliser Marcus de la tête aux pieds. Cela inclut aussi l’équipement puisqu’on peut modifier l’arsenal de Marcus ainsi que ses gadgets. Au début de l’aventure, vous n’aurez que votre téléphone portable puis vous pourrez l’améliorer et obtenir le drone, le robot embarqué et ainsi de suite. La progression est suffisamment équilibrée pour vous empêcher de tout avoir rapidement mais sans que cela soit trop long non plus. Ceux qui adorent passer du temps à imaginer des stratégies de hacking seront comblés par tout ce qui est possible de faire dans Watch Dogs 2.

Des missions et activités multijoueur en tout genre

Là où Watch Dogs 2 est vraiment un excellent jeu dans son approche, c’est dans la cohérence du mode multijoueur. Celui-ci est parfaitement inclus dans votre partie « Histoire » : n’importe qui peut envahir votre partie et voler vos données. Subitement, sans rien à faire pour s’en protéger ! Vraiment excellent, même s’il est vrai qu’on a rencontré peu de ces cas, le multijoueur de Watch Dogs 2 est très pauvre en matchmaking, oubliez-le si vous n’avez pas d’amis avec qui jouer.

Classement saisonnier et récompenses selon le rang

En parallèle, diverses missions sont jouables en coop mais aussi les activités et courses… Tant le choix est diversifié, impossible de s’ennuyer quand vous invitez vos amis à venir rejoindre votre partie !

Alterner entre hacking et gunfight

ON A AIMÉ
+ San Francisco, sa baie, ses rues, ses parcs : un pur régal à 60 FPS !
+ Difficile de s’ennuyer au vu de toutes les activités possibles
+ Chaque PNJ a vraiment sa propre vie et tous les détails qui vont avec !
+ De nombreuses possibilités de hacking : drones, caméras…
+ Marcus et Wrench excellent dans leurs rôles : léger, fun et sympa !
+ Interactions multijoueur : invasion de parties, missions coop…

ON A MOINS AIMÉ
L’IA et la difficulté sont assez souvent déséquilibrées
Physique un peu trop permissive même si très fun à jouer

Pour celles et ceux qui recherchent à explorer un open-world immersif et convaincant à travers ses environnements débordants de vie, Watch Dogs 2 est un must-have. San Francisco se veut être une immense fourmilière où chaque habitant a une identité. Côté scénario, c’est efficace et tout aussi intéressant que le premier opus : Marcus et Wrench tracent les lignes d’un Watch Dogs à l’opposé des pensées noires d’Aiden Pearce. Le résultat est plaisant, attrayant et saura vous divertir au vu des situations et missions parfois à tomber par terre ! Parmi les nombreuses activités réalisables, vous apprécierez espionner, voler ou encore tuer vos ennemis grâce aux multiples compétences de hacking ou aux drones / robots… On apprécie les missions jouables en multi-joueur ou encore envahir les parties d’autres joueurs, même s’il est parfois difficile d’en trouver… Watch Dogs 2 continue de peaufiner les fondations des mondes ouverts en y ajoutant une touche « plus fun » : le résultat sera fortement repris pour Watch Dogs : Legion. En somme, Watch Dogs 2 est une belle référence de la saga Watch Dogs, sûrement la moins sombre, la plus libre, sans prise de tête et la plus amusante à jouer !

Ce contenu est cool ? Partage-le !